Ortb Tv, Golfe Tv, Soleil Fm, E-Télé : La Haac distribue les mises en demeure

janvier 29, 2016

La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) a rendu public hier, jeudi 28 janvier 2016, cinq décisions de mise en demeure de trois chaines de télévisions et d’une radio. Il s’agit des télévisions Ortb Tv, Golfe Tv, E-Télé et de la radio Soleil Fm. Les raisons sont surtout liées au traitement que ces chaines font des informations relatives à la précampagne pour la présidentielle du 28 février 2016. Lire ces décisions de la Haac.

 

DECISION N°16-010/HAAC DU 26 JANVIER 2016  PORTANT MISE EN DEMEURE DE SOLEIL FM

 LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION

VU la Loi n°90-032 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin en ses articles 24, 142 et 143 ;

VU la Loi Organique n°92-021 du 21 août 1992 relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Loi Organique n°93-018 du 20 septembre 1993  portant amendement de la Loi Organique n°92-021 du 21 août 1992 relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Loi n°2013-06 du 25 novembre 2013 portant code électoral en République du Bénin ;

VU la Loi 2015-07 du 20 mars 2015 portant code de l’Information et de la Communication en République du Bénin ;

VU le Décret n°2014-372 du 25 juin 2014 portant nomination des membres de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication pour la cinquième mandature ;

VU le Décret n°2014-374 du 25 juin 2014 portant nomination de M. Adam BONI TESSI en qualité de Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU l’installation officielle de la cinquième Mandature de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication le 21 juillet 2014 ;

VU le règlement intérieur de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication en date du 06 juillet 2005 ;

VU la Décision n°05-052/HAAC du 04 avril 2005 portant détermination de la procédure d’audition des auteurs de dérapage en matière d’éthique et de déontologie ;

VU la Décision n°14-026/HAAC du 24 juillet 2014 portant nomination des Présidents des commissions permanentes de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Décision n°15-052/HAAC du 18 novembre 2015 portant réglementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de l’année 2016 ;

VU le rapport adopté le 26 janvier 2016 relatif au non respect de la décision n°15-052/ HAAC du 18 novembre 2015 portant réglementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de l’année 2016 par la radio Soleil FM ;

Considérant qu’au cours de l’émission ‘’quelques propos de journalistes’’ diffusée le samedi 16 janvier 2016 sur les ondes de radio soleil FM, deux extraits sonores de la déclaration du mouvement politique Force Nouvelle pour un développement durable (FNDD) soutenant la candidature de Monsieur Sébastien Germain ADJAVON ont précédé les différents commentaires des invités ;

Considérant que ces extraits véhiculent des messages de propagande et des chansons incitant à la violence, en violation des dispositions des articles 4 et 9 de la décision 15-052/HAAC du 18 novembre 2015 portant règlementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de 2016 ;

La plénière, après en avoir délibéré,

DECIDE :

Article 1er : La radio Soleil FM est mise en demeure.

Article 2 : :La radio Soleil FM doit diffuser la présente décision en début de chaque édition de son journal et ce, durant trois (03) jours.

Article 3 : La présente décision prend effet pour compter de la date de sa signature, sera notifiée aux responsables de la radio Soleil FM et publiée au Journal Officiel de la République du Bénin.

Cotonou, le 26 janvier 2016

Le Président                                                                        Le Rapporteur

Adam BONI TESSI                          Marie-Richard MAGNIDET

ONT SIEGE

Adam BONI TESSI                                                          : Président

Soulémane M. ASHANTI                                : Vice-président

Lambert DOGO                                                  : 1er Rapporteur

Romaric E. KESSOU                                                        : 2ème Rapporteur

Gracia NOUTAIS HOLO                                  : Membre

Assogba Pascal ZANTOU                                                :              « 

Rosette BESSOU HOUNGNIBO                    :               »                              Chabi Félix ADIMI                                                           :           « 

Marie-Richard MAGNIDET                                                :              « 

DECISION N°16-006/HAAC DU 26 JANVIER 2016  PORTANT MISE EN DEMEURE DE GOLFE TELEVISION

 LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION

VU la Loi n°90-032 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin en ses articles 24, 142 et 143 ;

VU la Loi Organique n°92-021 du 21 août 1992 relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Loi Organique n°93-018 du 20 septembre 1993  portant amendement de la Loi Organique n°92-021 du 21 août 1992 relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Loi n°2013-06 du 25 novembre 2013 portant code électoral en République du Bénin ;

VU la Loi 2015-07 du 20 mars 2015 portant code de l’Information et de la Communication en République du Bénin ;

VU le Décret n°2014-372 du 25 juin 2014 portant nomination des membres de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication pour la cinquième mandature ;

VU le Décret n°2014-374 du 25 juin 2014 portant nomination de M. Adam BONI TESSI en qualité de Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU l’installation officielle de la cinquième Mandature de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication le 21 juillet 2014 ;

VU le règlement intérieur de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication en date du 06 juillet 2005 ;

VU la Décision n°05-052/HAAC du 04 avril 2005 portant détermination de la procédure d’audition des auteurs de dérapage en matière d’éthique et de déontologie ;

VU la Décision n°14-026/HAAC du 24 juillet 2014 portant nomination des Présidents des commissions permanentes de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Décision n°15-052/HAAC du 18 novembre 2015 portant réglementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de l’année 2016 ;

VU le rapport adopté le 26 janvier 2016 relatif au non respect de la décision n°15-052/ HAAC du 18 novembre 2015 portant réglementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de l’année 2016 par la Télévision Nationale, E-Télé et Golfe TV ;

VU le rapport adopté le 26 janvier 2016 relatif au traitement par golfe télévision du drame survenu au Camp Guézo le mercredi 06 janvier 2016 ;

Considérant que Golfe Télévision a diffusé sur ses ondes sur fond de commentaires les 11, 12,14, 24 et 26 décembre 2015  des éléments liés à la rencontre de Monsieur Patrice TALON avec les Béninois résidant en France de façon répétitive sans se soucier du contenu de ces informations ; alors que la campagne proprement dite n’a pas encore démarré ;

Considérant qu’en diffusant lesdits éléments comme ils l’ont fait, les responsables de Golfe télévision transforment l’organe en un média de propagande politique et violent ainsi  les dispositions de l’article 4 de la décision n°15-052/HAAC du 18 novembre 2015 portant réglementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de l’année 2016 et celles de l’article 18 de la convention signée avec la HAAC ;

Considérant qu’en outre, dans ses différentes éditions du journal télévisé du vendredi 08 janvier 2016, Golfe Télévision a diffusé un témoignage du Sergent Victorin MELIDJI de l’armée béninoise sur le drame survenu deux jours auparavant au Camp Guézo à Cotonou et qui a coûté la vie au Caporal Mohamed DANGOU ;

Considérant que le soldat a non seulement cité nommément certains de ses supérieurs hiérarchiques qui auraient menacé de « sortir des chars » pour « les mater » ; mais a tenu également des propos susceptibles de semer des troubles au sein des Forces Armées Béninoises ;

Considérant que ces propos graves sont susceptibles de porter atteinte à la sécurité de l’Etat ;

Considérant qu’en diffusant de telles déclarations sans aucune précaution, les responsables de Golfe télévision portent atteinte à la sécurité de l’Etat et violent par conséquent les dispositions des articles 30 et 31 de la Loi n°2015-07 du 20 mars 2015 portant Code de l’Information et de la Communication en République du Bénin ;

La plénière, après en avoir délibéré,

DECIDE :

Article 1er : La chaîne de télévision Golfe TV est mise en demeure.

Article 2 : : La chaîne de télévision Golfe TV doit présenter les excuses publiques de l’organe au Commandement des Forces Armées Béninoises.

Article 3 : La présente décision doit être lue en intégralité en début de chaque édition du journal télévisé et ceci, durant une (01) semaine.

Article 4 : Elle prend effet pour compter de la date de sa signature, sera notifiée aux responsables de Golfe Télévision et publiée au Journal Officiel de la République du Bénin.

Cotonou, le 26 janvier 2016

Le Président                                                        Le Rapporteur

Adam BONI TESSI                           Marie-Richard MAGNIDET

ONT SIEGE

Adam BONI TESSI                                           : Président

Soulémane M. ASHANTI                : Vice-président

Lambert DOGO                                  : 1er Rapporteur

Romaric E. KESSOU                                         : 2ème Rapporteur

Gracia NOUTAIS HOLO                  : Membre

Assogba Pascal ZANTOU                                :              « 

Chabi Félix ADIMI                                           :           « 

Marie-Richard MAGNIDET                            :              « 

DECISION N°16-007/HAAC  DU 26 JANVIER 2016  PORTANT COMMUNIQUE D’EXCUSES PUBLIQUES DE GOLFE TV

LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION

VU la Loi n°90-032 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin en ses articles 24, 142 et 143 ;

VU la Loi Organique n°92-021 du 21 août 1992 relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Loi Organique n°93-018 du 20 septembre 1993  portant amendement de la Loi Organique n°92-021 du 21 août 1992 relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Loi n°2013-06 du 25 novembre 2013 portant code électoral en République du Bénin ;

VU la Loi 2015-07 du 20 mars 2015 portant code de l’Information et de la Communication en République du Bénin ;

VU le Décret n°2014-372 du 25 juin 2014 portant nomination des membres de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication pour la cinquième mandature ;

VU le Décret n°2014-374 du 25 juin 2014 portant nomination de M. Adam BONI TESSI en qualité de Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU l’installation officielle de la cinquième Mandature de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication le 21 juillet 2014 ;

VU le règlement intérieur de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication en date du 06 juillet 2005 ;

VU la Décision n°05-052/HAAC du 04 avril 2005 portant détermination de la procédure d’audition des auteurs de dérapage en matière d’éthique et de déontologie ;

VU la Décision n°14-026/HAAC du 24 juillet 2014 portant nomination des Présidents des commissions permanentes de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Décision n°15-052/HAAC du 18 novembre 2015 portant réglementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de l’année 2016 ;

Considérant que Golfe Télévision a publié dans l’après midi du 25 janvier 2016 des déclarations tendant à faire  croire à l’opinion publique nationale et internationale que l’organe est menacé de suspension par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

Considérant la séance de travail avec le PDG de Golfe TV, Monsieur Ismaël SOUMANOU ce 26 janvier 2016 ;

Considérant qu’au cours de la séance le PDG de Golfe TV a affirmé ne pas s’adresser à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication à travers sa déclaration ;

Considérant  qu’il a, par la même occasion présenté ses excuses à l’Institution ;

La plénière, après en avoir délibéré :

DECIDE :

Article 1er : La chaîne de télévision Golfe TV doit dans les mêmes conditions publier un communiqué d’excuses à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication.

Article 2 : La présente décision prend effet pour compter de la date de sa signature. Elle sera notifiée au PDG et aux responsables de Golfe Télévision et publiée au Journal Officiel de la République du Bénin.

                                                                                                                                             Cotonou, le 26 janvier 2016

Le Président                                                        Le Rapporteur

Adam BONI TESSI                          Marie-Richard MAGNIDET

ONT SIEGE

Adam BONI TESSI                                                          : Président

Soulémane M. ASHANTI                                : Vice-président

Lambert DOGO                                                  : 1er Rapporteur

Romaric E. KESSOU                                                        : 2ème Rapporteur

Gracia NOUTAIS HOLO                                  : Membre

Assogba Pascal ZANTOU                                                :              « 

Rosette BESSOU HOUNGNIBO                    :               »                              Chabi Félix ADIMI                                                           :           « 

Marie-Richard MAGNIDET                                                :              « 

DECISION N°16-008/HAAC DU 26 JANVIER 2016  PORTANT MISE EN DEMEURE DE LA TELEVISION NATIONALE

 LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION

VU la Loi n°90-032 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin en ses articles 24, 142 et 143 ;

VU la Loi Organique n°92-021 du 21 août 1992 relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Loi Organique n°93-018 du 20 septembre 1993  portant amendement de la Loi Organique n°92-021 du 21 août 1992 relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Loi n°2013-06 du 25 novembre 2013 portant code électoral en République du Bénin ;

VU La Loi 2015-07 du 20 mars 2015 portant code de l’Information et de la Communication en République du Bénin ;

VU le Décret n°2014-372 du 25 juin 2014 portant nomination des membres de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication pour la cinquième mandature ;

VU le Décret n°2014-374 du 25 juin 2014 portant nomination de M. Adam BONI TESSI en qualité de Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU l’installation officielle de la cinquième Mandature de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication le 21 juillet 2014 ;

VU le règlement intérieur de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication en date du 06 juillet 2005 ;

VU la Décision n°05-052/HAAC du 04 avril 2005 portant détermination de la procédure d’audition des auteurs de dérapage en matière d’éthique et de déontologie ;

VU la Décision n°14-026/HAAC du 24 juillet 2014 portant nomination des Présidents des commissions permanentes de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Décision n°15-052/HAAC du 18 novembre 2015 portant réglementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de l’année 2016 ;

VU le rapport adopté le 26 janvier 2016 relatif au non respect de la décision n°15-052/ HAAC du 18 novembre 2015 portant réglementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de l’année 2016 par la Télévision Nationale, E-Télé et Golfe TV ;

Considérant que dans son édition du journal télévisé de 20 heures du mardi 22 décembre 2015, la rédaction de la télévision nationale a diffusé six (06) reportages relatifs aux soutiens à la candidature de Lionel ZINSOU,

Considérant que le point de presse d’une durée de neuf (09) minutes de Monsieur Eugène AZATASSOU, Coordonnateur des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) a été  diffusé en intégralité ;

Considérant qu’en procédant comme ils l’ont fait, les responsables de la télévision nationale transforment l’organe de service public en un média de propagande politique et violent ainsi les dispositions des articles 4 et 10 de la décision n°15-052/HAAC du 18 novembre 2015 portant règlementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de 2016.

La plénière, après en avoir délibéré,

DECIDE :

Article 1er : La chaîne de télévision nationale est mise en demeure.

Article 2 : : La chaîne de télévision nationale doit diffuser la présente décision en début de chaque édition de son journal et ce, durant trois (03) jours.

Article 3 : La présente décision prend effet pour compter de la date de sa signature, sera notifiée aux responsables de la télévision nationale et publiée au Journal Officiel de la République du Bénin.

Cotonou, le 26 janvier 2016

Le Président                                         Le Rapporteur

Adam BONI TESSI                          Marie-Richard MAGNIDET

ONT SIEGE

Adam BONI TESSI                                           : Président

Soulémane M. ASHANTI                : Vice-président

Lambert DOGO                                  : 1er Rapporteur

Romaric E. KESSOU                                         : 2ème Rapporteur

Gracia NOUTAIS HOLO                  : Membre

Assogba Pascal ZANTOU                                :              « 

Rosette BESSOU HOUNGNIBO     :               »                                             Chabi Félix ADIMI                                           :              « 

Marie-Richard MAGNIDET                                :              « 

DECISION N°16-009/HAAC DU 26 JANVIER 2016  PORTANT MISE EN DEMEURE DE E-TELE

 LA HAUTE AUTORITE DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION

VU la Loi n°90-032 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin en ses articles 24, 142 et 143 ;

VU la Loi Organique n°92-021 du 21 août 1992 relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Loi Organique n°93-018 du 20 septembre 1993  portant amendement de la Loi Organique n°92-021 du 21 août 1992 relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Loi n°2013-06 du 25 novembre 2013 portant code électoral en République du Bénin ;

VU la Loi 2015-07 du 20 mars 2015 portant code de l’Information et de la Communication en République du Bénin ;

VU le Décret n°2014-372 du 25 juin 2014 portant nomination des membres de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication pour la cinquième mandature ;

VU le Décret n°2014-374 du 25 juin 2014 portant nomination de M. Adam BONI TESSI en qualité de Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU l’installation officielle de la cinquième Mandature de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication le 21 juillet 2014 ;

VU le règlement intérieur de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication en date du 06 juillet 2005 ;

VU la Décision n°05-052/HAAC du 04 avril 2005 portant détermination de la procédure d’audition des auteurs de dérapage en matière d’éthique et de déontologie ;

VU la Décision n°14-026/HAAC du 24 juillet 2014 portant nomination des Présidents des commissions permanentes de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ;

VU la Décision n°15-052/HAAC du 18 novembre 2015 portant réglementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de l’année 2016 ;

VU le rapport adopté le 26 janvier 2016 relatif au non respect de la décision n°15-052/ HAAC du 18 novembre 2015 portant réglementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de l’année 2016 par la Télévision Nationale, E-Télé et Golfe TV ;

Considérant que dans son édition du journal télévisé de 16 heures du lundi 28 décembre 2015, E-TELE a diffusé six (06) reportages relatifs à la candidature de Lionel ZINSOU.

Considérant que les responsables de E-TELE ont fait passer en boucle plusieurs fois dans la journée, un élément dénommé : ‘’Lionel ZINSOU un homme, un parcours’’ ;

Considérant qu’en procédant comme ils l’ont fait les responsables de E-TELE transforment l’organe en un média de propagande politique et violent ainsi les dispositions de l’article 4 de la décision n°15-052/HAAC du 18 novembre 2015 portant règlementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de 2016 et celles de l’article 18 de la convention signée avec la HAAC.

La plénière, après en avoir délibéré,

DECIDE :

Article 1er : La chaîne de télévision E-TELE est mise en demeure.

Article 2 :: La chaîne de télévision E-TELE doit diffuser la présente décision en début de chaque édition de son journal et ce, durant trois (03) jours.

Article 3 : La présente décision prend effet pour compter de la date de sa signature, sera notifiée aux responsables de E-TELE et publiée au Journal Officiel de la République du Bénin.

Cotonou, le 26 janvier 2016

Le Président                                                        Le Rapporteur

Adam BONI TESSI                           Marie-Richard MAGNIDET

ONT SIEGE

Adam BONI TESSI                                                          : Président

Soulémane M. ASHANTI                                : Vice-président

Lambert DOGO                                                  : 1er Rapporteur

Romaric E. KESSOU                                                        : 2ème Rapporteur

Gracia NOUTAIS HOLO                                  : Membre

Assogba Pascal ZANTOU                                                :              « 

Rosette BESSOU HOUNGNIBO                    :               »                              Chabi Félix ADIMI                                                           :              « 

Marie-Richard MAGNIDET                                                :              « 

Le système éducatif dans le programme «le Nouveau départ» : Les innovations proposées par Talon

janvier 29, 2016

En projetant de créer la zone franche du savoir et de l’innovation, le candidat Patrice Talon se distingue nettement par l’originalité de son projet de société qui vise à redonner au «Quartier latin de l’Afrique» ses lettres de noblesse.

De par sa singularité et son impact attendu, c’est l’un des chantiers qui feront date dans l’histoire du Bénin, l’un de ceux qui marqueront positivement l’avenir des enfants du Bénin puis l’un des chantiers les plus attendus. Passionné de savoir et par souci de faire des Béninois des «têtes bien faites», Patrice Talon a prévu dans le projet de société de son unique mandat présidentiel, la création d’une zone franche du savoir et de l’innovation. L’innovation, comme l’évoque le projet lui-même et l’audace de l’homme sont nécessaires pour opérer cette révolution tant attendue.

Le projet consiste à créer une zone franche intégralement défiscalisée, en partenariat avec les entreprises, les industrielles et structures d’enseignement supérieur et de recherche. Il s’agira de développer des filières d’enseignement, de recherche scientifique et d’innovation de pointe, mais dans le cadre d’un partenariat public-privé dans lequel l’Etat se fera le devoir de mettre en place les infrastructures adaptées (électricité, connexion haut débit, accessibilité…) et définira une charte de fonctionnement. Le fait d’accorder une défiscalisation totale des investissements et activités réalisées dans la zone franche constitue un des avantages majeurs de ce projet. Car cette innovation permettra de diminuer le mercantilisme trop poussé qui supplante le souci de former des jeunes compétents et tue le savoir dans notre système éducatif.

Projets innovants

Le deuxième avantage sera le fait de permettre d’orienter les jeunes vers des filières cibles en adéquation avec le marché de l’emploi et le souci du développement, puis de leur permettre également d’obtenir des diplômes conformes aux nomes des grandes écoles internationales qui d’ailleurs seront des partenaires précieux dans la mise en œuvre de cette innovation. Pour y parvenir il est nécessaire de promouvoir un cadre adéquat en mettant à disposition des locaux, des équipements et des services pour les jeunes entreprises, d’apporter un appui financier aux entreprises en démarrage dans les filières ciblées puis enfin, d’organiser des concours pour sélectionner, subventionner et promouvoir les projets les plus innovants. Un tel projet qui vise la qualité nécessite un suivi rigoureux et une évaluation fiable. Evidemment, on ne saurait négliger la qualité en amont et la rechercher en aval. C’est pourquoi, en appui à la réussite de ce projet, le candidat a prévu la création d’une agence pour la qualité et l’évaluation tandis que le contrôle de la qualité sera la mission prioritaire de la direction de la formation au maternel et au primaire. Ce sera pareil pour l’enseignement secondaire, technique et professionnel. On retrouve au cœur de ces innovations le souci de redéfinir les cartes scolaires et universitaires pour intégrer la vision du candidat Patrice Talon en matière d’enseignement, de formation et de recherche avec en appoint l’adoption de statuts particuliers pour les enseignants des différents compartiments du secteur de l’éducation.

Pléthore d’universités sans ressources adaptées

Il va sans dire que la zone franche du savoir et de l’innovation se retrouve au sommet d’un objectif qui n’omet aucun niveau du système éducatif béninois de la base au sommet. Car le diagnostic établi par le candidat sur le secteur de l’éducation nationale n’est pas des plus reluisants. Il révèle des insuffisances graves et qui exigent des actions concrètes et structurantes. Globalement, ce diagnostic opéré sur les trois niveaux d’enseignement (maternel et primaire, secondaire, technique et professionnel puis supérieur) a montré que le système éducatif béninois manque d’infrastructures, de matériel didactique et d’enseignants. Au niveau du peu qui est disponible, on note une inadéquation entre la formation et les matières enseignées pour de nombreux enseignants. Cela a pour corollaires une baisse du niveau des écoliers, des élèves et des étudiants et une mauvaise orientation de ceux-ci vers les spécialités adéquates. Pendant ce temps, le Bénin s’est illustré ces dernières années par une pléthore d’universités sans ressources adaptées comme si c’est le nombre qui fait la qualité, tout comme ces nombreuses classes construites avec du bois grossièrement coupées et portant à juste titre la signature de leur initiateur.

Junior Fatongninougbo

Présidentielle de 2016 : Dakpè Sossou prépare un K.O à Lokossa en faveur de Talon

janvier 29, 2016

Hier, jeudi 28 janvier 2016 soit à un mois jour pour jour du 1er tour de la présidentielle prochaine au Bénin, le député de la 18ème circonscription électorale, Dakpè Sossou, a parcouru les 05 arrondissements que compte la commune de Lokossa pour deux raisons : la première est de sensibiliser sa population à sortir massivement pour chercher les cartes d’électeurs tout en restant vigilante vis-à-vis des distributeurs; la seconde raison est de leur rappeler que l’unique choix pour sortir le Bénin de l’ornière est Patrice Talon.

Ainsi, dans l’arrondissement de Hoiun où l’honorable a commencé sa tournée, il a d’abord remercié les structures  déjà  mises en place dans le cadre de sensibiliser la population  pour l’élection présidentielle du 28 février  prochain  en faveur de Patrice Talon avant de leur parler sur l’importance de la détention ou non de la carte d’électeur. Sur place, Dakpè Sossou a éclairé la population  que la seule arme pour dire  non au néocolonialisme qui pointe à l’horizon est d’avoir  d’abord sa carte d’électeur  avant d’opérer un quelconque choix. Plus loin, le député Dakpè Sossou a demandé à la population de se lever comme un seul homme pour voter massivement Talon pour démontrer à l’humanité internationale  que le Bénin n’est pas un pays en l’air ou quiconque veut, peut pénétrer et régner. Il faut noter que les élus locaux sont aussi formés par l’honorable pour que la mission d’une victoire écrasante dans la commune de Lokossa soit de mise en faveur de son mentor politique.  Le  même exercice s’est passé dans les 04 autres  arrondissements dont Koudo, Agamè, Lokossa et Ouèdèmè –Adja ou la tournée a pris fin aux environs de 19 heures dans une foule importante de personnes.  Courant sa tournée beaucoup de leaders politiques des autres formations politiques  l’ont rejoint en évoquant qu’après avoir suivi attentivement le président Soglo,qu’il n’est  plus question de se tromper   pour les prochaines joutes électorales. le virus Talon continue donc de faire ravage dans la 18ième circonscription électorale à savoir Bopa Houéyogbé et Lokossa.

Bienvenu Ehou (Coll.)

 

Présidentielle de 2016 : Zinsou reçoit le soutien de l’Ujal

janvier 29, 2016

L’Union de la jeunesse Adja  de Lokossa (Ujal) dont le bureau exécutif  est  composé de 21 membres, et  créé il y a deux  ans  par des  filles et fils  Adja  de la commune de Lokossa  et environs  sans distinction aucune a unanimement apporté son soutien au premier ministre Lionel Zinsou  par la voix de leur président,  M. Fantodji Stanislas  à la maison du peuple de Lokossa.  L’objectif principal de cette déclaration , d’après Stanislas Fantodji, dans son discours, est de soutenir les actions de l’actuel Dg/ Fonds d’Aide à la culture,  Gilles  Bachirou  Koffer,  qui a fait  de par le passé ses preuves quand il était Directeur départemental chargé des relations avec les institutions  dans le Mono et le Couffo afin de plébisciter le candidat unique des Fcbe ; renforcer les liens de collaboration entre les mouvements de soutien à Lionel Zinsou et les structures de l’Ujal; rendre lisibles et visibles les programmes ,les actions et les actes du développement posés par le gouvernement de Boni Yayi ; pérenniser les acquis de la conférence nationale des forces vives de la nation du 11 décembre 1990 ; formuler des plaidoyers  en faveur de la couche juvénile puis coopter d’autres militants à travers la communication sur le projet de société du candidat Lionel Zinsou. Face à une foule importante de personnes ce jour, le président de Ujal a promis descendre dans les autres contrées pour sensibiliser les électeurs en faveur de Lionel Zinsou dès que la campagne sera lancée. Il faut  noter que M. Fantodji Stanislas, enseignant de profession,  a réellement le soutien de ses frères Adja de Lokossa et environs, à entendre les sages et notables de la localité venus à ce rendez-vous.

Bienvenu Ehou (Coll.)

Maladie à fièvre hémorragique en Afrique de l’Ouest : 5 cas virus de Lassa enregistrés à Tchaourou (Le ministre de la santé rassure et rappelle les mesures d’hygiène)

janvier 29, 2016

La maladie à virus Lassa fait son apparition au Bénin. La nouvelle a été portée à l’opinion ce jeudi 28 janvier 2016. C’était lors d’une déclaration rendue publique par le cabinet du ministre de la santé, Dr Pascal Dossou Togbé. C’était en présence en présence du représentant résident de l’Oms au Bénin Dr Pierre Mpele.

Une triste nouvelle. Mais la situation est au contrôle rassure le ministère de la santé. Le Bénin vient d’enregistrer cinq cas de maladie de Lassa dans le septentrion, plus précisément dans la zone sanitaire de Tchaourou. Dans sa déclaration le Secrétaire général du ministère Dr Christian Chaffa, cette apparition fait suite au retour de l’épidémie de maladie à virus Lassa au Nigéria avec 172 cas dont 57 confirmés et 83 décès à la date du 24 janvier 2016. Il faut noter que l’état du Niger et l’Etat d’Oyo, deux états du Nigéria en épidémie font frontière avec le Bénin. Les cinq cas ont été prélevés et un s’est révélé positif au virus Lassa, d’après les explications du Secrétaire général du ministère, Dr Christian Chaffa, soulignant que le Bénin traverse actuellement une épidémie de la fièvre hémorragique Lassa. Visiblement, il n’y a pas lieu de s’affoler. Car les dispositions pratiques ont été prises pour épargner les populations du Bénin.

 Des mesures évoquées

 « A l’heure où nous vous parlons, les autorités à divers niveaux du ministère de la santé et les partenaires techniques et financiers en collaboration avec le personnel de santé des départements du Borgou-Alibori et des Collines sont mobilisées et sont à pieds  d’œuvre pour endiguer cette épidémie », a laissé entendre le Secrétaire général du ministère, Dr Christian Chaffa. En effet, « des mesures sont prises pour la prévention et le contrôle de la présente épidémie », rassure Dr Christian Chaffa. Dans ce contexte épidémiologique, pour protéger la population béninoise, le Ministre de la santé recommande les mesures spécifiques. A l’endroit des populations béninoises et surtout des zones touchées, il est recommandé de respecter des consignes données par les agents de santé sur les mesures de prévention et la conduite à tenir en cas d’apparition des symptômes (fièvre, maux de tête, fatigue, douleur musculaire, diarrhée, vomissement, douleur abdominale, œdème, saignement …). Prendre contact avec les agents du centre de santé le plus proche, dès l’apparition des premiers symptômes. Observer les règles d’hygiène et d’assainissement de façon permanente. Eviter la manipulation et la consommation des animaux de brousse comme le rat et autres rongeurs. Eviter la consommation des aliments céréales, tubercules… souillés par les urines, les selles et autres secrétions des animaux contaminés. A l’endroit du personnel à tous les niveaux et surtout ceux des zones touchées, le ministre de la santé recommande de redoubler de vigilance et d’ardeur pour la détection des cas conformément à la définition des cas. Mobiliser les différentes équipes d’intervention rapide pour intensifier la recherche de contacts. Respecter les consignes de protections individuelles devant tout cas suspect. Respecter les mesures de protection standard et complémentaire. Conduire tout cas suspect au niveau de l’unité de prise en charge de l’hôpital ou centre de santé le plus proche. Assurer la prise en charge des cas. Alerter et rendre compte de la situation, aux autorités départementales et ministérielles. Rappelons que le personnel sanitaire a tenu une réunion de crise dans la journée du jeudi 28 janvier 2016.

 Victorin Fassinou

Préparatifs du championnat de transition : Le CoNor doit jouer franc-jeu

janvier 29, 2016

Le Comité de normalisation mis en place au Bénin par la Fifa s’apprête à lancer un championnat dit de transition. Mais les méthodes utilisées laissent toujours des interrogations.

C’est donc à travers un communiqué signé du président du Comité de normalisation (CoNor) que les clubs de football du Bénin régulièrement affiliés à la Fédération béninoise de football sont invités à s’engager pour le prochain championnat de transition. Et ce à travers une correspondance à déposer au siège de la Fbf au plus tard le vendredi 29 janvier 2016 à 13 heures. Soit ! A priori, il n’y a pas de problème. Mais là où les amoureux du football doivent s’inquiéter, c’est la manière sélective dont les responsables de clubs sont informés. Pour une correspondance signée depuis le 21 janvier dernier, il a fallu attendre pratiquement une semaine pour le voir sur les réseaux sociaux. Soit environ 48 heures avant la clôture des engagements. Des responsables de club jugés proches d’une tendance ne seraient pas mis à temps au courant de façon officielle. Si cela était avéré, il y a manifestement une volonté de les écarter. Voire à terme de les empêcher de figurer parmi le corps électoral du prochain Congrès électif de la Fbf.

A mon humble avis, ce n’est pas comme cela que le CoNor présidé par Me Rafiou Paraïso va réaliser la réconciliation des acteurs du football béninois. Tenant compte de sa mission vraiment républicaine, le CoNor doit jouer vraiment franc-jeu. Autrement, ses membres seraient responsables de la non-sortie réelle de crise au Bénin.

Communiqué de presse

Le Comité de normalisation (Conor) de la Fédération béninoise de football (Fbf) communique :

Tous les clubs affiliés à la Fbf, désireux de prendre part aux championnats de transition dans leurs catégories respectives sont priés de se manifester à travers une correspondance dûment signée du président du club et adressée au président du Conor au plus tard le vendredi 29 janvier 2016 à 13 heures.

Les courriers peuvent être déposés au siège de la Fbf à Porto-Novo et au siège de la Ligue professionnelle sis à Mènontin tous les jours et heures ouvrables. Ils peuvent aussi être directement envoyés, sous la signature du président du club dans la boîte électronique de la Fbf infofebefoot@yahoo.fr.

Le Comité de normalisation compte sur la diligence et l’esprit sportif de chacun et de tous.

Fait à Porto-Novo, le jeudi 21 janvier 2016

Le Président,

Maître Rafiou G.C. Paraïso

Pascal Hounkpatin

Exposition au CCC / HCNY 2016 : La légende et l’histoire de l’éventail de la Chine soumises à l’appréciation du public

janvier 29, 2016

Une exposition sur « La légende et l’histoire de l’éventail » s’ouvre depuis le mercredi 27 janvier 2016 dans la grande salle de conférence du Centre culturel chinois de Cotonou. Cette exposition, la cinquième activité du «Happy chinese new year « (Hcny) , édition 2016 est prévue pour prendre fin le 20 janvier 2016.

Encore l’Ambassade de la République populaire de Chine près le Bénin à travers le Centre culturel chinois de Cotonou (CCC) offre encore une occasion aux béninois de découvrir un pan de la culture chinoise. En effet, dans le cadre de l’édition 2016 de Happy chinese new year(Hcny), il est organisé depuis le mercredi 27 janvier 2016, une exposition sur « La légende et l’histoire de l’éventail ». En Chine, l’éventail a plus de 3000 ans d’histoires, les fonctions sont vraiment merveilleuses. Il sert d’objet pratique pour prendre le frais dans la vie quotidienne. La surface de l’éventail est aussi une position permettant aux poètes, aux peintres et aux calligraphes de déployer pleinement leur talent. La Chine a une tradition d’utilisation des éventails. L’éventail ne sert pas seulement à souffler de l’air. Il est un symbole de rang social. A travers donc cette exposition, les visiteurs du Centre culturel chinois de Cotonou auront à découvrir l’histoire de ce patrimoine du pays de Mao Zedong. Lors du vernissage, le Directeur du Centre culturel chinois, Baï Guangming est revenu sur la variété et la richesse qui caractérisent la culture chinoise. Pour lui, ne pas partager la richesse culturelle de la Chine avec le monde serait un regret et pour la Chine et pour l’humanité. Reconnaissant aussi que le Bénin est un berceau de cultures et de traditions dont certaines sont similaires à celles de la Chine. A ses dires, certaines autres sont totalement différentes mais très appréciées aussi. A entendre le Conseiller technique aux affaires culturelles de l’Ambassade de la Chine près le Bénin, Baï, à travers cette exposition, les organisateurs voudraient rapprocher les peuples, promouvoir le brassage culturel entre la Chine et le Bénin, renforcer l’amitié traditionnelle sino-béninoise. Aussi voudraient-ils souhaiter la paix et le développement au Bénin. Pour finir, il a témoigné la gratitude du comité d’organisation du Happy chinese new year à tous les partenaires qui soutiennent l’événement depuis la première édition. Mais avant, il a souhaité une très bonne année du Singe au peuple béninois. Le Directeur de la Promotion artistique et culturelle, Patrick Idohou représentant le Ministre de la culture, ouvrant l’exposition a fait savoir que l’éventail existe partout dans le monde mais le sens que chaque pays y donne est différent. Par ailleurs, il a félicité les organisateurs de la présente exposition et a exhorté tous les élèves à s’inspirer de l’exposition pour dégager la synergie qui existe entre l’éventail de la Chine et celui du Bénin. Il faut souligner que les éléments exposés dans le cadre de cette exposition proviennent du Musée des objets artistique de Pékin.

 Victorin Fassinou

Formation dans le domaine de la fanfare : Met X au Bénin pour la professionnalisation de cette musique

janvier 29, 2016

La fanfare au Bénin a de beaux jours devant lui. C’est ce qu’on peut retenir d’un point de presse organisé le vendredi 22 janvier 2016 à Cotonou, par Luc Mishalle, le saxophoniste et directeur artistique de la maison de musique Met Xbasée à Bruxelles. Porteur d’un projet de formation des musiciens de fanfare, qui va débuter l’année prochaine au Bénin, il a jugé utile de venir répertorier et de s’enquérir des conditions de travail des groupes musicaux évoluant dans ce registre. Pendant son séjour d’environ trois semaines au Bénin, Luc Mishalle s’est entretenu avec des groupes de musique à Ouidah, Cotonou et environs. Ce sondage lui a permis de constater qu’au Bénin, il y a un manque d’éducation musicale pour la fanfare. Même en ce qui concerne le trombone et le saxophone, confie-t-il, il y a encore du chemin à faire. Toutefois, reconnait-il, les musiciens béninois ne ménagent aucun effort pour l’évolution de cette musique. Emu par ce qu’il a vu, il promet revenir en janvier 2017, cette fois-ci avec des musiciens belges pour un travail avec les musiciens béninois en vue de développer un nouveau répertoire. L’autre sujet abordé au cours de ce point de presse, est le festival Agô la Fiest’Art. Ce festival est une initiative de deux Béninois résidant en Belgique, Jean Gnonlonfoun, instrumentiste et Hermione Chantale Quenum, danseuse. Aux dires des organisateurs, le festival Agô la Fiest’Art, s’inscrit dans la promotion de la culture béninoise dans tous les domaines de la musique, de la mode, de l’art culinaire, de la danse, etc. Ce festival très en vogue en Belgique et connu de part et d’autre dans le monde a permis aux étrangers de mieux s’imprégner de la culture béninoise. D’un budget avoisinant 20 millions de francs Cfa, le festival est organisé depuis quatre éditions sur fonds propre des organisateurs. En prélude à la tenue de la 5ième édition du festival annoncée pour fin juillet ou mi-août prochain, les organisateurs sollicitent les personnes de bonnes volontés à soutenir cette initiative.

 Boniface Kabla

Début de sa tournée dans le septentrion hier : Bain de foule pour Koupaki à Parakou

janvier 29, 2016

PIKLa tournée d’avant la campagne pour la présidentielle du 28 février 2016 du candidat Pascal Irénée Koupaki a démarré hier, jeudi 28 janvier 2016, par la ville de Parakou. Ses militants et sympathisants, avant de l’écouter sur son projet de société, lui ont réservé un accueil des plus chaleureux.

Ils étaient plus de 10 mille partisans et sympathisants à attendre Pascal Irénée Koupaki dans la salle de l’alphabétisation de Parakou hier. Une forte mobilisation  autour du candidat. La salle de l’alphabétisation et l’esplanade extérieure étaient noires de monde. Des populations sorties nombreuses pour écouter le candidat sur son projet de développement pour le Bénin intitulé  «Le Bénin Nouveau : le Bénin apprenant, entreprenant et innovant». Et visiblement, elles sont reparties contentes de découvrir les grandes lignes de ce projet de société. Ensuite, Koupaki est allé à la rencontre des étudiants de l’Université de Parakou face à qui il a fait le même exercice. Koupaki a parlé de la fondation du pays qui doit se reposer sur les valeurs éthiques et morales sans oublier l’école.  Sur tout son parcours à Parakou, l’ancien Premier ministre a été accueilli par une foule immense. Visiblement, les populations de Parakou semblent bien le porter dans leur cœur. Parakou est la première étape de la tournée qui continue ce jour.

Athanase Dèwanou

janvier 29, 2016

Montage Richard 2016.pmd

Page suivante »