Envol du Nouveau Départ avec  son premier budget : Bernard Lani Davo disculpe le gouvernement Talon

14 novembre 2016 par  

L’ancien ministre, ancien député à l’Assemblée nationale, Bernard Lani Davo s’est prononcé sur certaines questions d’actualité notamment celles relatives au programme d’action du gouvernement Talon et de son premier budget d’exercice 2017. C’était, hier, dimanche 13 novembre 2017 à travers l’émission débat, zone Franche de la chaîne de télévision canal 3.

299 projets, 77 réformes sont à réaliser en cinq ans. Ainsi nous enseigne le programme d’actions du gouvernement du Nouveau départ. A la publication de ce programme d’actions, plusieurs voix se sont élevées pour démontrer selon eux, l’infaisabilité de cette feuille de route du nouveau régime. Mais l’ancien ministre, Bernard Lani Davo croit en ce programme. Il se base sur deux réalités, pas les moindres. Pour lui, si le Président de la République du Bénin est entouré de Pascal Irénée Koupaki, de Abdoulaye Bio Tchané, deux des sommités du pays à avoir de bonnes expériences dans le domaine des finances et de l’économie, puis d’autres cadres  compétents de classes supérieures, il n’a pas de raison à douter de la faisabilité de ce programme d’actions. Et d’ajouter que ce programme d’actions n’est qu’une suite détaillée du projet de société du gouvernement Talon lors des dernières campagnes présidentielles. Dans ses dires, l’esprit de publication de son programme d’actions montre que le gouvernement du nouveau départ ne veut pas naviguer à vue. Quant à la question liée au tout premier budget du gouvernement qui s’élève à plus de 2010 milliards, l’ancien parlementaire pense que c’est une bonne chose tout en étant conscient  de la taille de ce budget. « Sur le plan de la mobilisation des ressources, il faut rêver » a fait savoir Bernard Lani Davo. Et ce pour montrer la possibilité pour le régime Talon de mobiliser les ressources afin d’exécuter ce budget. « L’élaboration du budget répond à plusieurs facteurs ainsi qu’à plusieurs critères » enseigne l’ancien ministre, banquier de formation. Il est convaincu que ce budget a été réalisé aux respects des règles vu la qualité des collaborateurs du président de la République, Patrice Talon. Mais il invite les instances de contre pouvoir à jouer leur rôle en faisant des propositions de bonne facture au gouvernement afin de lui permettre de réajuster certaines choses si le besoin se fait sentir. Dans cette même perspective, il a invité le Président de la République, Patrice Talon et le Président de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji à œuvrer pour la réorganisation du monde politique au Bénin notamment le statut des partis politiques et de l’opposition au pouvoir.

De la publication des résultats audits

En abordant les questions pêle-mêle sur l’actualité béninoise, l’ancien ministre a indiqué qu’il est contre la publication des résultats des audits. Car, fait-il savoir, cela ne règle aucun problème. Pour lui, il vaut mieux situer les responsabilités, punir les malversations et prendre des résolutions pour éviter dans le futur d’éventuelles malversations. Et en ce qui concerne la révision de la constitution, il a fait noter qu’accepter un mandat unique, c’est dire oui à une dictature dans une démocratie. Il propose un mandat renouvelable une seule fois. Mais il est pour la révision de la constitution  au vu des besoins. Abordant l’affaire Cocaïne dans les conteneurs de Comon Sa, Bernard Lani Davo a expliqué que rien ne prouve l’implication du gouvernement Talon. Et d’ailleurs, dit-il, le président n’a pas d’intérêt à commanditer un tel forfait s’il est toujours d’amitié avec le magnat de la volaille au Bénin, Sébastien Ajavon. A l’en croire, cette affaire est un dossier de la justice. Mais il a émis le vœu de ce que la justice béninoise fouille davantage le dossier afin de savoir la vérité sur le dossier. «  Laisser le dossier sans savoir celui ou ceux à qui appartiennent cette drogue ne donne pas une bonne image à notre pays » a indiqué l’ancien ministre en ajoutant que depuis des années, le Bénin est considéré comme une plate forme tournante du trafic de drogue. Parlant de la récente descente du chef de l’Etat dans le septentrion du pays, il a fait connaître que ce déplacement n’est pas tard. Et ce, contrairement à ce que pensent certains citoyens. Pour lui, aucune règle ne détermine la période de la visite du Président dans les régions du pays. Et d’ajouter que le Président peut décider de ses voyages à l’intérieur du pays quand il se sent dans le besoin. « Depuis la prise du pouvoir du Président, il n’a jamais mis pied dans la commune de Lalo (commune d’origine de Lani Davo) » a fait savoir l’ancien ministre du gouvernement Yayi pouvait inviter le président Talon à visiter sa commune.

De l’élection de Donald Trump

« Je ne suis pas surpris de l’élection du nouveau président des Etats-Unis d’Amérique, Donald Trump » lâche Bernard Lani Davo bien qu’il soit conscient de l’écart des intentions de vote entre Trump et son challenger avant le vote. Pour lui, vu l’alternance dans ce continent, il était fort probable que le candidat républicain gagne les élections. Aussi, fait-il noter que la politique de trump qui promet d’assurer la sécurité du peuple à l’intérieur du peuple contre celle de son challenger basée sur la sécurité extérieure, lui a été bénéfique. «  On ne vient pas faire ce qu’on veut à la tête du pouvoir en Amérique. C’est une nation de compétence », fait savoir l’ancien ministre pour expliquer que plusieurs points du projet de société de Donald Trump ne seront pas exécutés. Et de compléter que ce nouveau président de l’Amérique est déjà contraint d’utiliser des compétences qui ne sont pas des politiques. Plus loin dans ses propos, Bernard Lani Davo espère que Donald Trump puisse développer les politiques  de financement des Etats africains notamment le MCA.

Partagez

Commentaires

Feel free to leave a comment...
and oh, if you want a pic to show with your comment, go get a gravatar!





writing a good college admissions essay english esays essay order we can make assignment for you buy essay online safe