Ministère du tourisme et de la culture :  Le « mépris » du ministre  Ange N’koué dénoncé par les acteurs culturels

14 novembre 2016 par  

La plateforme des confédérations  et des fédérations d’artistes et d’acteurs culturels du Bénin sont très remontés contre le ministre du tourisme et de la culture Ange N’koué. Elle l’a fait savoir le vendredi 11 novembre 2016 au Hall des arts lors d’une conférence de presse. Elle  a, au cours de celle-ci  dénoncé le «  mépris » de la part de leur autorité de tutelle.

Les réformes en cours dans le secteur de la culture, le projet du budget  exercice 2017 et la problématique du Bureau béninois  et des droits d’auteurs et des droits voisins (Bubedra), voilà les trois axes sur lesquels s’est déroulée la conférence de presse organisée par la plateforme des confédérations et des fédérations d’artistes culturels du Bénin. Pour le porte-parole de la plateforme des confédérations et des fédérations d’artistes culturels du Bénin Pascal Wanou, trois raisons justifient le « mépris » du ministre Ange N’koué. Il y a, dit-il, le mépris des règles et des réalités  du secteur culturel malgré l’existence des lois qui régissent le secteur. A côté de cela s’ajoute le « mépris » de la vérité et de l’intelligence de l’autre et le mépris des hommes et des acteurs culturels. Au regard de tout ceci et aux dires de Pascal Wanou, cela montre que le ministre Ange N’koué s’impose pour faire passer ces décisions.  Le cas qui les a touchés le plus est la rencontre qu’elle a eue avec le ministre Ange n’koué le 09 août 2016.  Au cours de cette rencontre aux dires de Pascal Wanou, le ministre Ange N’koué leur a présenté magistralement le nouveau visage du fonds de la culture par son entendement. « Nous lui avions fait des propositions. Mais le ministre Ange N’koué n’a pas pris celles-ci en compte », a dit Pascal Wanou. La plateforme des confédérations et des fédérations d’artistes culturels du Bénin a entrepris des démarches. Face à toutes ces démarches, il va se poser des problèmes juridiques sans précédent lorsqu’il va s’agir d’engager les actions de la part du ministre Ange N’koué.

Parlant du projet de budget exercice 2017 du ministère du tourisme et de la culture, Pascal Wanou a fait observer qu’il y a une grande déception et un sentiment de révolte. Ce budget revu à la hausse passe de six milliards-cinq à trente-cinq milliards sept. « Nous ne voyons aucune explosion. Mais il y a d’injustice à corriger dans ce budget  », a martelé Pascal Wanou. Il urge donc de faire toutes les corrections qui s’imposent, a souhaité Pascal Wanou. Pour lui, le ministre Ange N’koué n’est pas en train d’aider le chef de l’Etat à réussir son mandat.

 La problématique du Bubedra

Les problèmes du bureau béninois du droit d’auteurs et des droits voisins sont multiples et multiformes. Il y a, aux dires de  Eric Thomson le dossier « Copie privée ». Cet état de choses n’arrange pas les artistes du fait de l’utilisation et de l’exploitation de leurs œuvres à partir des nouveaux supports de consommation que sont clef Usb, carte mémoire, disque dur, téléphones.Malgré la mise en œuvre des dispositions de la loi relative au droit d’auteur au Bénin ce phénomène de « Copie privée » demeure toujours. Prenant l’exemple du Burkina Faso, la Côte d’Ivoire ou ses droits sont bien respectés, le Bénin par contre bafoue ces dispositions. «  Le Chef de l’Etat n’a qu’à instruire le ministre Ange n’Koué pour que cette loi soit prise en compte », a martelé Eric Thomson

Partagez

Commentaires

Feel free to leave a comment...
and oh, if you want a pic to show with your comment, go get a gravatar!





persuasive speeches on adoption are dissertation writing services legal we do your assignment essay writing helper research essay