Election présidentielle de 2011 : Mathieu Kérékou invite la mouvance et l’opposition au consensus

9 mars 2011 par  

Le Général Mathieu Kérékou donné pour mort par de folles rumeurs qui se sont propagées dans le monde entier au cours de la semaine écoulée est bel et bien vivant. De sa tanière des filaos, il suit même avec intérêt l’évolution de l’actualité politique nationale. Dans une déclaration qu’il a lue hier au perron de son domicile privé à Cotonou, il a exhorté l’opposition et la mouvance à réaliser l’élection présidentielle de 2011, dont la date est théoriquement fixée au 13 mars 2011, dans la transparence, la concorde et l’unité nationale.

Contrairement à ce à quoi s’attendaient les journalistes de la presse nationale et internationale présents chez lui hier, le Général Mathieu Kérékou n’a pas pipé mot sur son supposé décès. Pour lui, cela n’était plus nécessaire puisqu’il est encore là vivant et nous parle. Et pour donner la preuve de ce qu’il se porte bien, « Le Vieux Kaméléon » est resté debout sur le perron de son domicile pour délivrer son message à la Nation. A ses côtés, il y avait sa tendre épouse Marguerite Kérékou, très rayonnante encore.  Dans le ton solennel qu’on lui connaît, le Général Mathieu Kérékou, qui n’a pas manqué de lancer quelques mots pour amuser l’assistance, a fait observer que le 13 mars 2011, notre pays tournera une nouvelle page de son expérience démocratique en cours depuis l’historique conférence des forces vives de la nation de février 1990. Profitant de l’occasion qui lui est ainsi offerte pour se prononcer sur le principal sujet brûlant de l’actualité politique nationale qu’est la tenue de la présidentielle de 2011, le Général Mathieu Kérékou a humblement invité les candidats à la magistrature suprême de notre pays à faire preuve de retenue afin que l’élection présidentielle se déroule dans la paix et le respect des valeurs républicaines. Pour lui, les angoisses et inquiétudes agitées çà et là au niveau des populations ne nous honorent pas, étant entendu que nous sommes les enfants d’une même nation et que nous devons assurer un avenir radieux pour les générations futures qui ne nous demandent qu’à vivre dans de meilleures conditions. Parlant de la Lépi, le Général Mathieu Kérékou a indiqué que le consensus réalisé autour de cet instrument électoral est salutaire et il importe que toutes les parties y adhèrent avec sincérité. Pour le Général Mathieu Kérékou, l’opposition et la mouvance doivent se donner la main pour que la présidentielle de 2011 se réalise dans la transparence, la concorde et l’unité nationale. Il s’agit là d’un appel qui intervient après celui lancé 24 heures plus tôt par l’ex-président Emile Derlin Zinsou.

Déclaration
Béninoises, Béninois, Chers compatriotes ;
Le 13 mars prochain, notre pays tournera une nouvelle page de notre expérience démocratique en cours depuis l’historique conférence des forces vives de la nation de février 1990. A cette occasion, je voudrais humblement inviter les candidats à la magistrature suprême de notre pays à faire preuve de retenue afin que les élections présidentielles se déroulent dans la paix et le respect des valeurs républicaines.
Les angoisses et inquiétudes agitées çà et là au niveau de nos populations ne nous honorent guère. Nous sommes les enfants d’une même nation et devons assurer un avenir radieux dans l’intérêt des générations futures qui ne demandent qu’à vivre dans de meilleures conditions. Le consensus obtenu sur la Lépi par les uns et les autres est salutaire et il importe que toutes les parties y adhèrent avec sincérité. J’exhorte par conséquent l’opposition et la mouvance de notre pays à réaliser ces élections dans la transparence, la concorde et l’unité nationale.
Vive le Bénin !
Je vous remercie

Mathieu Kérékou
Ancien Président de la République du Bénin
Cotonou le 8 mars 2011

Partagez

Commentaires

Feel free to leave a comment...
and oh, if you want a pic to show with your comment, go get a gravatar!