Meilleur inventeur Innoteb 2014 : Valentin Agon a reçu sa Médaille d’Or OMPI

11 juin 2014 par  

Une fois encore, l’inventeur béninois Valentin Agon est distingué. Pour son nouveau produit Api-Palu Gélule, il a reçu, jeudi 05 juin dernier, la Médaille d’Or OMPI du Meilleur inventeur Innoteb 2014.

Api-Palu gélule est l’une des nouvelles inventions de notre compatriote Valentin Agon. A l’occasion l’édition 2014 du Salon de l’Invention technologique du Bénin (Innoteb), Api-Palu gélule a été reconnue comme la meilleure invention. Et c’est à juste titre que son auteur a reçu des mains de Mme Naomie Azaria, ministre du commerce et de l’industrie, le jeudi 05 juin 2014 à la salle Baobab de Novotel Hôtel de Cotonou, sa Médaille d’Or OMPI (Organisation mondiale de la propriété industrielle). Une distinction accompagnée de certificat et d’une enveloppe financière de 500.000 F.CFA octroyées par l’Agence nationale pour la propriété industrielle, récompensant le Meilleur inventeur Innoteb 2014. C’était en présence de plusieurs personnalités scientifiques et politico-administratives.

 Un vrai laboratoire moderne

Dans la projection d’un riche documentaire, Valentin Agon a transporté ses invités dans le secret de son laboratoire moderne qui a laissé tout le monde pantois et admiratif. De la cueillette des feuilles au produit fini (gélules en boite), en passant par le contrôle de la qualité, la fabrication et le remplissage des gélules, rien n’a été caché. Pour lui, Api-Bénin a la capacité technique de produire pour près de 4 milliards de nos francs par jour. Mais faudrait-il que les débouchés soient disponibles. Valentin Agon a déjà mis sur le marché béninois et africain une gamme de produits phytosanitaires tels que « virile » pour baisser la charge virale du Vih/Sida, « Api-Vital » contre les affections cardio-vasculaires, « AP 14 » contre l’Ulcère, « Api-Multi-guérison » qui est un puissant laxatif, etc.

En tous cas, tous les intervenants ont loué le courage et l’ingéniosité de Valentin Agon, « digne fils de l’Afrique » dont le Bénin peut s’enorgueillir. Que ce soit le Professeur Albert Tévoédjrè, le ministre du Développement Marcel de Souza ou sa collègue du commerce et de l’industrie, Naomie Azaria, tous sont restés admiratifs à l’égard du récipiendaire qui a mis 25 ans de son existence au service de la recherche et du développement. Ils lui ont souhaité, voire prédit, d’autres grandes inventions.

 Travailler pour le réveil de l’Afrique

Convaincu de ses capacités intellectuelles et innovantes, Valentin Agon ne se fait guère d’illusions. Après avoir remercié tous ses collaborateurs, l’Etat béninois et tous ceux qui ont fait le déplacement, il a exprimé sa fierté d’être Béninois, et surtout invité ses compatriotes à appuyer le développement. « Je suis fier d’être Béninois. Sans inventions, pas de progrès, pas de développement… », a-t-il tambouriné tout le temps. A l’en croire, « Api-Palu » est la solution pour régler le problème épineux du paludisme en Afrique. Dès lors, Valentin Agon pense que l’Afrique doit cesser d’être uniquement consommatrice des produits qui viennent d’ailleurs. « L’Afrique doit se réveiller et pousser loin les frontières de l’innovation », insiste-t-il. Et pour montrer sa détermination, il ouvre grandement ses portes et invite ses compatriotes à venir apprendre auprès de lui. Il a même annoncé de primer désormais les meilleurs inventeurs béninois (voir encadré). Une disponibilité et un nationalisme rares qu’il faut saluer à leur juste valeur.

 Mieux valoriser les inventions

 A l’occasion de la cérémonie officielle de remise de prix et distinctions au célèbre inventeur béninois Valentin Agon, Api-Bénin a décidé d’offrir désormais la somme de 1.000.000 de F.CFA aux cinq (05) meilleurs inventeurs au Salon de l’innovation au Bénin. Soit 200.000F pour chacun des lauréats. C’est un effort louable qui doit interpeller les pouvoirs publics. Car il est vraiment difficile de comprendre que l’auteur d’une invention technologique qui revêt un caractère hautement social soit primé à 500.000F.CFA seulement. C’est vrai qu’en initiant le Salon de l’Innovation (Innoteb), le gouvernement béninois a vu juste qu’il faut encourager les chercheurs locaux. Une décision qu’il faut saluer. Mais beaucoup d’eaux sont passées sous le pont. On ne peut plus continuer à primer des chercheurs de cette trempe avec une somme aussi modique, voire dérisoire. Ce n’est pas normal. Cela n’encourage pas grand monde. Il s’agit d’un Etat souverain qui aspire à l’émergence. Et ce n’est pas dans ces conditions que le Bénin va y parvenir. Si un individu offre une enveloppe de 1.000.000 de nos francs à des lauréats, cela doit faire réfléchir les pouvoirs publics béninois. Cette initiative du patron de Api-Bénin peut être considérée à la limite comme un pied de nez au gouvernement béninois qui doit comprendre la leçon.

 Pascal Hounkpatin

Partagez

Commentaires

Feel free to leave a comment...
and oh, if you want a pic to show with your comment, go get a gravatar!