Médecine traditionnelle au Bénin : Les étudiants de l’Uac informés sur les découvertes du Dr Tchidimè Yao

20 septembre 2011 par  

 

 

Les vertus des plantes sont encore peu connues des populations, à l’instar des étudiants de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac). La rencontre d’échange qu’a initiée Dr Raphaël Tchidimè Yao le week-end dernier à l’endroit des étudiants vise à les informer sur les produits de la structure Génération Bien-être (Gbe).

 

L’organisation non gouvernementale Génération Bien-être (Gbe) entend contribuer au développement des pays africains, en l’occurrence, le Bénin. A cet effet, elle travaille depuis 1999 à l’amélioration de la santé des populations en leur offrant une gamme de produits naturels répondant à leurs besoins. « L’Afrique peut guérir toutes les maladies dont souffrent ses filles et fils par les plantes », a indiqué le Dr Raphaël Tchidimè Yao, Directeur de l’Ong Génération Bien-Être (Gbe), lors de la séance d’échange qu’il a initiée à l’endroit des étudiants de campus d’Abomey-Calavi. Dans sa communication intitulée : « La guérison de la maladie par les plantes «, M. Tchidimè Yao a relevé les différentes étapes par lesquelles l’être humain développe certaines maladies telles que les hépatites, la faiblesse sexuelle, l’éjaculation précoce, l’hémorragie utérine, la stérilité féminine, le kyste de l’ovaire, le fibrome, les trompes bouchées etc. Il a démontré comment on peut traiter efficacement les différentes sortes d’hépatites par les plantes dont beaucoup ignorent les vertus. Pour ce qui est du traitement des hépatites, le communicateur a expliqué que par les plantes comme «Hlinwé» et le «Kinkéliba», on peut traiter avec efficacité cette maladie qui touche près d’un tiers de la population d’Afrique. Pour finir, il a invité les Béninois à divers niveau à consommer ses produits et à accompagner la structure Génération Bien-être (Gbe) dans ce combat de traitement des maladies par les plantes. Au terme de la communication, les étudiants ont livré leurs impressions de satisfaction. Pour eux, l’Etat béninois doit prendre à cœur la valorisation du travail que fait Génération Bien-être (Gbe). Au terme de la séance, les participants à la rencontre ont témoigné la qualité des produits du Gbe. Rappelons que cette séance a connu la participation massive des étudiants « Outammari» qui célébraient ce jour leur première journée de l’Etudiant Otammari sur le campus d’Abomey-Calavi. Cette journée est placée sous la houlette du Ministre Eric N’da.

 

Victorin Fassinou

Partagez

Commentaires

Feel free to leave a comment...
and oh, if you want a pic to show with your comment, go get a gravatar!